Retour à Saint-Jean

jeudi 16 novembre 2017
18:30-20:30

Le temps d’une soirée, le Rize fait une étape à Saint-Jean en présentant la remise en ligne du webdocumentaire Vu de Saint-Jean et un projet initié par le Centre d’animation Saint-Jean, cœur battant du quartier.

Dans le cadre du Mois du Doc

VU DE SAINT-JEAN
Webdocumentaire
Une réalisation de Petit Homme production

En 2012, à l’occasion du temps fort consacré au quartier Saint-Jean, le Rize a réalisé Vu de Saint-Jean, un webdocumentaire à la rencontre des habitants du quartier, de ceux qui y travaillent et qui y mènent des projets. Aujourd’hui, il a été remis à jour, et peut être consulté sur différents supports.
Petit Homme production est une structure regroupant de nombreux professionnels des univers du transmedia (audiovisuel, graphisme, journalisme, etc.) qui vise à développer des projets permettant de mettre les possibilités du multimédia et des technologies innovantes au service de la narration.

Découvrez le webdocumentaire sur : vudesaintjean.villeurbanne.fr


IL Y A TOUS LES JOURS ET LES MOIS ET LES ANNEES
Film réalisé par Thibault Verneret

Avec Souad Annab, Wafa Askri, Samia Belkacem, Mehmet Haziri, Philippe Mok, Minh Duyen Ugnion Café, Rozina Zafar

Marie-Jeanne Verneret, formatrice Fle (Français langue étrangère) au Centre d’animation Saint-Jean a mis en place ce projet de création audiovisuelle participatif avec des habitants du quartier qui suivent l’Atelier de socialisation linguistique du Centre d’animation. Le documentaire convoque les thèmes du déplacement, des ruptures, de l’espace et du temps et nous emmène dans un univers poétique et métaphorique, en se proposant de mettre en images et sons les parcours de sept personnes. Le personnage principal du film est la voix ; une voix à sept ramifications relatives à sept vies, sept individualités, traversées par ce processus de migration dont les origines sont diverses : familiales, politiques, ou économiques. Processus qui, selon Hannah Arendt, représente « l’expérience de la perte ». Les récits, portés par les voix off, ont pris vie durant les ateliers d’écriture sous la direction de Justin Follenfant, première étape de travail dans le processus filmique et véritable laboratoire où peuvent s’exprimer le soi, l’intime, les émotions, où se déploie l’imaginaire.

Penser, raconter, écrire dans une langue étrangère : le français. Expérience difficile qui a mobilisé la personne toute entière.

Ce projet a reçu le soutien de la ville de Villeurbanne et du CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires)

Durée du film : 20 min suivi d’un échange avec les acteurs du film