Rêveries sonores

samedi 23 septembre 2017
16:30-17:30

Fermez les yeux, il n’y a (presque) rien à voir !

« J’appelle ces travaux des ballades sonores, car ils sont avant tout basés sur l’idée du mouvement à travers le temps et l’espace. L’idée est d’obtenir un résultat acoustique à la fois transparent et hyperréaliste, à mi-chemin entre le documentaire sonore et la composition électro-acoustique. »
Steven Feld

Dans le cadre de son temps fort La Graine et le Bitume, le Rize vous invite à vous détendre et à rêver au fil d’une sélection musicale consacrée aux paysages sonores. A l’écoute du monde, les créateurs de « paysages sonores » (soundtrackers) se sont donné pour mission de donner à entendre la musique la plus belle qui soit : celle de la nature puis, peu à peu, de nos environnements urbains. Ces CD, vous les avez tous vu un jour, perdus au fin fond d’un bac de la FNAC ou chez Natures & Découvertes. Concerts de singes et de batraciens dans une clairière du Venezuela, symphonie ornithologique d’une forêt canadienne, atmosphères dépaysantes d’une plage du Pacifique et autres vacarmes bruissants de la forêt amazonienne. Ces nature recordings, ou tout simplement, « paysages sonores », ont connu différentes vagues de succès et de mésestime que le Rize tente de vous présenter.
Dans les conditions sonores de l’auditorium, nous vous proposons 45 minutes d’écoute musicale. Le feuillet du programme, distribué avant la séance, sera le point de départ de nos échanges après l’écoute. Nous fournissons fauteuils, tapis et coussins, mais n’hésitez pas à apporter vos propres oreillers !