Des vertes et des pas mûres

La compagnie Le Désordre, en résidence au Rize

des-vertes2

Le Désordre est une compagnie qui se presse le citron, raconte des salades,
n’a pas un radis,
n’aime pas faire le poireau, a un cœur d’artichaut.
© Clémence Bacha

Cette année encore, le Rize poursuit son exploration de la mémoire villeurbannaise à travers le regard et la sensibilité d’une équipe artistique. Depuis septembre 2016, la compagnie Le Désordre qui prend ses quartiers au Rize et à Villeurbanne pour un an afin d’explorer la thématique du végétal dans la ville.
La compagnie Le Désordre, créée en 2011, défend un théâtre contemporain et populaire. Au cœur de son propos, il y a la volonté d’écouter et de dire le monde. Toutes les formes d’expressions contemporaines (vidéo, scénographie, installations plastiques contemporaines, photo, musique, danse urbaine…) nourrissent le travail de la compagnie. L’équipe artistique est pluridisciplinaire et se compose de deux metteurs en scène, de comédiens, d’un musicien, d’une photographe et collabore régulièrement avec la chorégraphe de la compagnie Éh-Wè. Le Désordre met l’accent sur un théâtre engagé qui a la force de proposer un autre « ordre du monde ». La compagnie profite de la force d’évocation et de la capacité du théâtre à rassembler pour créer des ponts, entre arts et sciences, entre arts et politique, entre générations, entre individus.
Pour sa résidence au Rize, la compagnie Le Désordre explorera le thème du végétal à Villeurbanne, à travers un travail de proximité avec les personnes et les associations présentes sur le territoire. Plusieurs formes d’interventions dans la ville sont envisagées tout au long de l’année :
– Des ateliers nature
– Des ateliers et stages théâtre
– Des spectacles
– Des balades urbaines
– Des enregistrements de témoignages
Ne ratez pas les rendez-vous proposés tout au long de l’année.

desvertes-vignette