La vie du Rize

ANNONCES

APPEL À CANDIDATURE

Recrutement CIFRE (3 ans) – Doctorant.e en sciences humaines et sociales

Dans le cadre de ses activités de recherche, Le Rize recrute pour janvier 2025 un·e doctorant·e en sciences humaines et sociales, dans le cadre du dispositif Convention Industrielle de Formation par la REcherche (CIFRE), cofinancé par l’ANRT et la Ville de Villeurbanne pendant 3 ans.

Dépôt des dossiers de candidature le 6 septembre 2024 au plus tard.

> Télécharger l’offre

 

 

Anciens appels à projets

Appel à complices – fête du Rize

Appel à projet– chercheur(se)s et artistes

Appel à projet– photographe(s)

Appel à projet– collecte de souvenirs

Appel à projet– témoignages

Appel à projet – illustrateur/rice

 

En juin autour de l’exposition Plurielles

Spectacles, ateliers, rencontres BD, théâtre, jeux vidéo, café numérique… Comme chaque mois, découvrez nos rendez-vous autour de notre exposition Plurielles, les femmes font Villeurbanne. Petite nouveauté en juin, nous irons chez nos amis du musée Gadagne et des médiathèques de Villeurbanne pour enrichir notre programmation.

A VENIR :

  • Du 29 mai au 15 juin
    HORS LES MURS – SINGULIERES
    Expo, jeux, ateliers, projections, spectacles
    Dans toutes les médiathèques de Villeurbanne
    >> Infos/Inscription

 

  • Samedi 1er juin de 15h à 16h
    HORS LES MURS – QUAND LES LYONNAIS-ES S’ENGAGENT
    Visite guidée au musée Gadagne
    En partenariat avec le Musée d’Histoire de Lyon
    >> Infos/Inscription

 

 

  • Samedi 8 juin 2024 de 14h à 15h30
    TRANSIDENTITÉS · TRANSGENRES : RACONTER EN BD
    Rencontre avec Peer Jongeling, Tamos le Thermos, Jul Maroh et Poche
    >> Infos/Inscription

 

  • Samedi 8 juin 2024 de 10h à 11h30
    LE MEILLEUR DES JEUX VIDÉO « PLURIELLES » (jeux vidéo)
    >> Infos/Inscription

 

  • Samedi 15 juin 2024 de 16h à 17h
    C’EST SOUS LA DOUCHE QU’ON PLEURE EN PREMIER- FRAGMENTS ARRACHÉS À LA MÉMOIRE
    Théâtre dansé / Échanges
    >> Infos/Inscription

 

 

En mai autour de l’exposition Plurielles

Tout au long de cette deuxième quinzaine de mai, les rendez-vous autour de notre exposition Plurielles, les femmes font Villeurbanne vont se succéder au Rize.
Théâtre, table ronde, visite ludique et atelier en famille, café numérique, arts participatifs… Continuons ensemble à déconstruire les stéréotypes et à promouvoir l’égalité des genres.

A VENIR :

 

 

 

 

  • Jeudi 23 mai à 18h30
    CAFÉ NUMÉRIQUE SE PROTÉGER DU CYBERHARCELEMENT (Rencontre – Discussion)
    >> Infos/Inscription

 

 

 

 

 

 

Zoom sur le pôle recherche du Rize

C’est l’une des particularités du Rize. Un pôle composé de chercheurs et chercheuses en résidence, mais aussi d’étudiantes et étudiants, est intégré à l’équipe du Rize.
Leurs travaux de recherche, en lien avec l’histoire, la population ou le territoire villeurbannais, viennent enrichir le récit commun de la ville, construit également à partir des archives et des mémoires des habitants.
Ces travaux nourrissent aussi la programmation culturelle du Rize, en phase avec ses préoccupations scientifiques.

Notre équipe de chercheuses et leurs thèmes de recherche :

– Camille Lassègue, doctorante en anthropologie
Les parcours des femmes exilées à Villeurbanne, qui vivent notamment en squat ou en structure d’hébergement.

– Aliénor Wagner-Coubès, doctorante en histoire
Le quartier des Gratte-Ciel depuis les années 30.

– Madeleine Paquette, étudiante en Master 2 à l’IEP de Lille et à l’université de Lille en sciences politiques
Les actions mémorielles dans les quartiers de politique de la ville en rénovation

– Astrid Duperthuy, étudiante en Master 1 à l’université Lyon 2 en sciences politiques
Le cadre institutionnel de la prise en charge de la santé mentale des personnes exilées

– Mélissa Zidane, étudiante en Master 1 à l’ENS de Lyon
La mosquée Othmane et le cadre institutionnel des pratiques de culte de l’islam à Villeurbanne

>> Plus d’infos sur le blog des chercheurs et chercheuses du Rize


A NOTER  ! 

Ça cherche au Rize !
Jeudi 27 juin à 18h30

Les chercheuses vous présenteront leurs travaux, jeudi 27 juin à 18h30 au Rize. L’ occasion de proposer de nouveaux regards sur la ville, de remettre en perspective certaines idées reçues ou de leur donner un contexte historique plus juste.

>> Infos


RECRUTEMENT

Le Rize recrute pour janvier 2025 un·e doctorant·e en sciences humaines et sociales, dans le cadre du dispositif Convention Industrielle de Formation par la REcherche (CIFRE), cofinancé par l’ANRT et la Ville de Villeurbanne pendant 3 ans.

>> Télécharger l’offre

De gauche à droite : Madeleine Paquette, Astrid Duperthuy, Mélissa Zidane, Camille Lassègue et Aliénor Wagner-Coubès

De Villeurbanne à Roubaix !

Une délégation villeurbannaise, composée d’une partie de l’équipe du Rize, d’habitants et de membres de la compagnie de théâtre Zéotrope, a pris la direction du nord ce mercredi 1er mai. Destination Roubaix !

Une partie de l’équipe du Rize et une habitante en route pour Roubaix

Ils ont répondu à l’invitation de l’association roubaisienne le Non-Lieu pour participer à la 11e édition du banquet des cheminées, un événement festif et convivial autour de la mémoire industrielle.
Les retrouvailles émouvantes entre la géante Villeurbannaise Tissiana et le géant roubaisien Bibi-Lolo, presque un an après leur mariage à Villeurbanne, étaient l’une des attractions de la journée.

En juin 2023, à l’occasion de la gigantesque fête du Rize, une délégation de Roubaix était venue passer quelques jours à Villeurbanne. Une rencontre marquée par le mariage des deux géants par le maire Cédric Van Styvendael.

Au delà de ces retrouvailles symboliques, cet événement était l’occasion de célébrer une nouvelle fois les liens forts qui unissent Villeurbanne et Roubaix, deux villes marquées par l’industrie textile.

>> Plus d’infos sur le Non-Lieu et le banquet des cheminées

 

Participez au spectacle du Collectif X

Toute l’année, dans le cadre de sa résidence recherche-création Permis de Construire au Rize, le Collectif X arpente Villeurbanne à la rencontre des personnes concernées par les heurs et malheurs du permis de construire. Deux secteurs en pleine mutation ont été visés : la ZAC Grandclément et l’ancienne usine ACI.

Le 30 mai prochain à 18h30 au RIze, le collectif nous présentera les résultats de cette année de résidence sous la forme d’un spectacle écrit et joué par des citoyens amateurs. Les récits théâtralisés permettront de comprendre comment se fabrique notre ville, et par quelles étapes elle poursuit sa transformation.

Vous souhaitez y prendre part ?

Plusieurs répétitions participatives vous sont proposées :

– Mardi 30 avril : 14h-16h
– Jeudi 2 mai : 19h-21h
– Mardi 14 mai : 14h-16h

En participant à tout ou partie de ces répétitions, vous pourrez, si vous le souhaitez, intégrer les représentations finales.

Entrée libre sans inscription

 

Connaissez-vous l’histoire du Stadium ?

Vous connaissez probablement le parking Raphaël-De-Barros (situé derrière la salle du même nom et la Maison du livre), qui abrite désormais le tiers-lieu de l’Archipel, dédié à la lutte contre la précarité alimentaire.

Mais saviez-vous qu’à ce même endroit, il y a 90 ans, un Palais des sports accueillait des spectacles de tauromachie et des combats de catch ?
C’est l’incroyable histoire du stadium de Villeurbanne !

Nous sommes au début des année 30. Après la construction de la piscine de Cusset, bientôt suivie par celle des Gratte-Ciel, le maire Lazare Goujon rêve d’un Palais des sports en centre-ville.

Présenté comme l’équivalent du Palais du Travail pour le sport, cet équipement ultramoderne imaginé par l’architecte des Gratte-Ciel Môrice Leroux sera un bâtiment de 17 260 m² pouvant accueillir 12 000 spectateurs. Il doit comporter un vélodrome d’hiver couvert de 8 000 m², une piste de 200 m, une arène pugiliste, une patinoire et des salles de réunion.
Un espace climatisé doté de magasins, de bars et de restaurant, est également prévu. Un concept rare en France à l’époque, puisque seule Paris compte un Palais des Sports de ce type. Le coût total du projet est estimé à plus de 10 millions de francs, une somme très importante à l’époque. Le chantier débute à la fin de l’année 1933.

En 1935, Lazare Goujon perd son mandat aux élections municipales. Face aux difficultés financières de la commune, le nouveau maire Camille Joly abandonne les travaux. Ils ne seront repris que 10 ans plus tard lorsque Lazare Goujon est réélu. Lors de son ouverture au public en mai 1949, le bâtiment est loin de ressembler à ce qui avait été prévu. Toutefois, de nombreuses manifestations y sont accueillies jusqu’en 1957 : boxe, catch, basket-ball, spectacles taurins, rodéos automobiles et courses de vélo sur l’une des meilleures pistes cyclistes d’Europe…

En 1954, Etienne Gagnaire succède à Lazare Goujon. Le Stadium n’est plus la priorité et le conseil vote sa démolition le 8 novembre 1965. Ainsi disparaît ce grand projet qui devait parachever l’œuvre de Lazare Goujon, et qui ne deviendra jamais cet équipement ultramoderne « que toutes les grandes villes d’Europe et d’Amérique pourront envier » (Morice Leroux).

Aller plus loin

Comment visiter l’exposition Plurielles ?

L’exposition Plurielles, les femmes font Villeurbanne, à découvrir jusqu’au 30 septembre au Rize, se visite en autonomie aux heures d’ouverture du Rize, ou sur réservation accompagné d’un guide. 

L’exposition Plurielles, les femmes font Villeurbanne, met en avant des Villeurbannaises d’hier et d’aujourd’hui. Des femmes mobilisées et engagées, qui, à travers les luttes qu’elles ont menées pour leur émancipation et contre les inégalités, ont contribué à l’écriture de l’Histoire et à la construction d’une ville et d’une société locale.

Un espace ludique et interactif sensibilise les visiteurs aux stéréotypes femmes-hommes, pour faciliter une prise de conscience et aider à mieux appréhender la question du genre, à s’interroger par exemple sur le féminisme, les codes (vestimentaires…) ou encore sur la notion sociologique d’intersectionnalité. L’exposition est émaillée de portraits de femmes réalisés par l’artiste Céleste Gangolphe, qui invitent à découvrir des récits de vie, avec des identités et des réalités sociologiques multiples.

Comment visiter l’exposition ? 

– En autonomie
L’exposition est en accès libre aux heures d’ouverture du Rize : du mardi au samedi de 12h à 19h et le jeudi de 17h à 21h.

– En participant à une visite guidée
Ces visites, conduites par notre équipe de médiatrices et médiateurs sont accessibles sur réservation. Des visites « famille » et des visites pour les tout-petits sont également proposées.

Prochaines visites :

– Mercredi 22 mai à 15h (visite en famille, dès 7 ans) : inscription
– Jeudi 4 juillet à 18h : inscription
– Mercredi 18 septembre à 15h (visite pour les 4-6 ans)

 

Vos vacances au Rize !

Ça y’est, c’est les vacances ! Et si vous en profitiez pour nous rendre visite ?
Balades ludiques en famille, cinéma d’animation, lecture, jeux vidéo… Les petits comme les grands sont les bienvenus au Rize !

AU PROGRAMME

BALADE EN FAMILLE – La ville dans tous les sens (4-6 ans)
Mercredi 17 avril de 10h à 12h
>> Infos : https://vu.fr/qeVex

CINÉ VACANCES – Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary (dès 8 ans)
Mercredi 17 avril de 15h à 16h45
>> Infos : https://vu.fr/TqUaL

LECTURE/ATELIER – Rize Vacances (dès 4 ans)
Vendredi 19 avril de 10h30 à 11h30
>> Infos : https://vu.fr/hIloM

JEU VIDÉO – Jeux féministes pour tout le monde (dès 10 ans)
Samedi 20 avril de 10h à 11h30
>> Infos : https://vu.fr/xJhqA

BALADE EN FAMILLE – Villeurbanne à hauteur d’enfant (dès 7 ans)
Mercredi 24 avril de 10h à 12h
>> Infos : https://vu.fr/BgNhw